LABORATOIRE IMPACTS LABORATORY

Laboratoire d’Investigations sur les Mécanismes et Prédicteurs de liens entre Activités physiques, autres Comportements et Trajectoires de Santé

Bringing an Evidence-Based Community Physical Activity Program to Francophone Minorities in New Brunswick: Can We Fit the Brain with Physical Activity

 

Description

Lorsque l’on effectue la comparaison entre les francophones et les anglophones qui habitent le Nouveau-Brunswick, davantage de francophones ont plus de 65 ans, présentent un faible niveau d’éducation, sont considérés comme physiquement inactifs, ont un faible statut socio-économique et ont un faible accès aux soins de santé primaires. Ainsi, il a été documenté que les personnes âgées vivant dans les régions principalement francophones du Nouveau-Brunswick ont des profils de santé générale (physique et cognitive) moins bons que ceux des personnes vivant dans les régions principalement anglophones. Des stratégies durables de prévention et de gestion en milieu rural, où vivent les personnes âgées francophones, sont donc nécessaires pour remédier aux disparités de santé entre les personnes âgées francophones et leurs homologues anglophones. L’amélioration des comportements de vie saine, comme la participation régulière à un programme d’activité physique, est généralement associée à des améliorations de la fonction physique, de la santé mentale et de la cognition chez les personnes âgées. Au Nouveau-Brunswick, l’accès à de tels programmes d’activité physique est particulièrement préoccupant pour les aînés francophones, car ils sont plus susceptibles de vivre en milieu rural et de cumuler plusieurs maladies chroniques. Une cible logique pour remédier à ces inégalités est de faciliter l’adoption de l’activité physique chez les aînés francophones vivant dans les régions rurales du Nouveau-Brunswick. En ciblant ce comportement, il est possible d’aider à surmonter les défis physiques et cognitifs auxquels font face les francophones vivant en milieu rural.

Objectifs

Les objectifs de ce projet sont les suivants:

  1. Impliquer les partenaires et les membres de la communauté dans l’élaboration et à la prestation d’un programme d’activité physique de 16 semaines  » adapté à la communauté  » dans les régions rurales francophones mal desservies (Village de Memramcook);
  2. Adopter une approche inclusive pour encourager et faciliter l’engagement des membres de la communauté issus de groupes mal desservis, qui peuvent participer à un programme d’activité physique;
  3. Comprendre le rôle d’un programme d’activité physique communautaire sur le bien-être physique et cognitif des francophones (hommes et femmes) vivant dans les régions rurales du Nouveau-Brunswick.

Équipe

Chercheurs principaux : Saïd Mekari and Martin Sénéchal

Co-chercheurs : Jonathon R Fowles and Jalila Jbilou

Organisme subventionnaire

Ce projet est soutenu par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).