LABORATOIRE IMPACTS LABORATORY

Laboratoire d’Investigations sur les Mécanismes et Prédicteurs de liens entre Activités physiques, autres Comportements et Trajectoires de Santé

Preventing Frailty in Hospital Through Mobilizing Patients: A Pilot RCT

Description

Les personnes âgées fragiles sont caractérisées par des maladies chroniques et constituent une population vulnérable. La plupart des patients hospitalisés présentent des niveaux de fragilité élevés et passent leur journée en position assise ou allongée. Cette inactivité augmente le risque d’aggravation des problèmes de santé et de réadmission. Le mouvement est l’un des meilleurs remèdes pour prévenir et améliorer les niveaux de fragilité. Nous proposons un essai clinique randomisé pilote qui teste l’efficacité d’un programme de mobilité dirigé par un kinésiologue à l’hôpital pour aider les patients à réduire leur temps d’alitement, leur niveau de fragilité et à raccourcir la durée de leur séjour. Les patients de Vitalité seront randomisés pour recevoir des visites quotidiennes d’un kinésiologue (soins habituels pour 4C n=30) ou recevoir des visites quotidiennes multiples (n=30) pendant toute la durée de leur séjour à l’hôpital. L’activité physique et les postures seront mesurées à l’aide d’accéléromètres (activPAL 24 heures/jour) et la fragilité sera mesurée à l’aide d’un questionnaire validé de l’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement. Cette étude pilote est nécessaire pour déterminer si ce modèle doit être développé et étendu à d’autres contextes. Advenant que ce soit succès, l’intervention sur la mobilité aidera les patients à bouger davantage et à prévenir le déconditionnement souvent observé lors de l’hospitalisation, qui est responsable de la fragilisation des patients.

Objectifs

L’étude proposée testera l’hypothèse selon laquelle, par rapport aux soins habituels (visite en kinésiologie une fois par jour), les patients qui bénéficient de plusieurs visites de contrôle vont

  1. Augmentent leur nombre de pas et leur temps de marche debout,
  2. Diminuent leur niveau de fragilité, et
  3. Réduisent la durée de leur séjour et leur taux de réadmission.

Équipe

Chercheurs principaux : Matthieu Dumont, Myles O’Brien et Shirko Ahmadi

Co-chercheurs : Monique Doiron-Dufour, Luc Cormier et Saïd Mekari

Organisme subventionnaire

Ce projet est soutenu par les Fonds de recherche en santé DUO du Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick.